À l'heure du thé

Rouge, de Pascaline Nolot

J’ai lu plusieurs chroniques « coup de cœur » pour ce livre Rouge de Pascaline Nolot sur instagram, qui ont fini de me convaincre que je devais absolument me le procurer. Notamment celle de veryimportantbook, qui m’a vraiment donné envie de le lire.

 

Résumé :

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais re venue…

 

Nous suivons donc l’histoire de Rouge, une petite fille née avec une énorme tache rouge, lui mangeant la moitié du visage. Elle est donc rejetée de tous dans son village isolé et subie les pires insultes et humiliations. Ce roman est une sorte de réécriture du petit chaperon rouge, où l’on retrouve chacun des personnages principaux : la grand-mère, le loup, le chasseur. L’écriture est intéressante, un peu à l’ancienne. J’ai cru que cela me gênerait au départ, mais finalement, ça nous plonge d’autant plus dans cette ambiance complètement immersive. Plusieurs styles se mêlent dans ce livre : le fantastique & l’horreur notamment. J’avoue, il faut parfois avoir le cœur bien accroché pour lire certains passages… Pascaline Nolot dénonce beaucoup de choses à travers son histoire et bien loin d’une simple histoire gore, il y a une morale qui se cache derrière chaque mot.

J’ai adoré cette ambiance glauque, qui nous emmène avec une facilité déconcertante dans le monde de Rouge. On s’attache très vite à cette jeune fille, pleine de bienveillance et de courage, malgré tout ce qu’elle a déjà traversé. Dès les premières pages, j’ai su que j’allais dévorer ce livre en quelques jours, tellement j’étais curieuse de connaître le fin mot de l’histoire.

Ce livre est en lice pour gagner le PLIB 2021 et j’espère sincèrement qu’elle l’emportera. Ce serait amplement mérité pour ce livre à la fois cruel et magnifique, qui fut un véritable coup de cœur.

 

 

***

Avez-vous entendu parler de ce livre ? Vous tente-t-il ?

***

9 commentaires

  • Romain

    Les livres de tes articles donnent toujours envie. 🙂
    J’espère que tout va bien pour tes livres à toi, de mon côté j’écris une suite pour mon univers de manoir hanté, dix ans après avoir écrit la première histoire ! ^^

  • September Lullaby

    Coucou ! Etant une âme un peu sensible, je ne sais pas si le côté horreur et gore me plairait … Je risque d’avoir peur ^^ Mais cela sort totalement des genres que je lis habituellement donc je suis également très intriguée. En tout cas, je te remercie pour cette découverte ! Qui sait, peut être que je tenterai 🙂 Bisous !

  • Laura

    On entend beaucoup parler de ce livre en ce moment effectivement, et même si le côté très gore me fait peur je suis curieuse de le découvrir.
    Merci pour ton retour dessus
    Bonne journée

  • Le Chaton Chiffon

    J’avoue que ton résumé me tente beaucoup ! Je file mettre celui-ci dans ma liste PAL, ces derniers temps je renoue vraiment avec la lecture et c’est très agréable. Est-ce que tu connais Isa la sorcière ? j’espère ne pas me tromper dans le titre car il s’agit d’un des romans que j’ai adoré petite (et qu’il faut d’ailleurs que je retrouve car je le relirais avec plaisir). Cela m’a l’air d’être dans la même veine et je pense que tu pourrais aimer !
    Belle semaine et merci pour la recommandation,
    XoXo Le Chaton Chiffon

  • Petite Ombre

    Coucou, je viens rattraper mon retard en lecture, mais ouf je vois que je n’ai râté qu’un billet chez toi …
    je n’en avais pas entendu parlé et j’avoue que si j’étais tombée dessus, je ne l’aurais pas forcément pris pour le lire à cause du résumé qui ne me plait pas… mais de la manière dont tu en parles, mon point de vue glisse un peu dans l’autre sens….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *