Mon amour du sport.
Bla Bla

Ma relation au sport

Le sport et moi, ça n’a pas toujours été une grande histoire d’amour

Plus jeune, j’ai fait du patinage et de la danse… Mais je n’ai pas eu le courage de reprendre après un énième déménagement. Au lycée, j’étais plutôt de celles qui s’évanouissaient pendant les cours d’EPS, tant mon cardio n’avait pas l’habitude morfler.

Puis j’ai retrouvé mon amoureux, passionné de sport. Et au fil du temps, à force de le voir finir ses séances KO mais le sourire aux lèvres, j’ai commencé à me replonger dedans…

Mais quel était mon objectif ? Vers quel sport avais-je envie de me tourner ?

J’adore toujours autant la danse, mais les cours collectifs ne sont vraiment pas faits pour moi. Je pense que j’arriverais à me motiver pour de vrais cours uniquement le jour où une école de Pole Dance ouvrira ses portes près de chez moi.

Sinon, je suis une sportive solitaire.

Les bienfaits du yoga

Je crois que je me retrouve pleinement dans le yoga.

Enfin, les puristes diront que je me contente des « Asanas ». Ce qui est vrai : je pratique le yoga uniquement pour le côté sportif. Tout ce qui est du côté du spirituel, de la méditation, des chakras.. Cela ne m’intéresse pas. C’est une question de goûts et de besoin, à chacun son équilibre !

En revanche, j’adore les bienfaits du yoga sur le corps : force, mobilité, souplesse. Je suis une adepte du yoga vinyasa. Le corps se sculpte doucement et acquiert une certaine résistance. Tout y passe : abdos, épaules, bras, jambes… C’est le corps entier qui travaille et se mobilise.

Les flows sont beaux, presque comme une danse. On ne s’y ennuie jamais. Le chemin est long pour atteindre certaines postures… Mais cela vaut tellement le coup ! C’est ce que j’aime dans le sport : il nous apprend la patience et l’humilité. Ce qu’on a réussi un jour ne fonctionnera pas forcément le lendemain… Rien n’est acquis, tout est mouvement.

Je pratique le yoga environ 4 fois par semaine, depuis la maison : je suis inscrite sur la formidable plateforme YogiLab, que je vous conseille fortement si vous aimez pratiquer depuis votre chez-vous !

Running dans les dunes.

J’aime la sensation de liberté associée au running.

J’adore aller courir : sur la plage, dans les dunes, en forêt… C’est un formidable bol de nature et de beauté.

Souvent, c’est dur : pour le cardio, les jambes, le souffle… Mais quel flot d’endorphines à la fin ! Je crois que c’est pour ça qu’on y retourne toujours.

Malgré tout, c’est un sport où je ne peux m’empêcher de me mettre une certaine pression… De vitesse notamment. Même quand je me dis « allez, aujourd’hui j’y vais tranquillement, j’écoute mon corps » c’est plus fort que moi : il faut que je cours VITE.

Du coup, au bout d’un moment je n’ai plus envie d’y aller spontanément… Et je culpabilise si je ne sors courir qu’une fois par semaine, au lieu des 2 séances prévues par exemple… C’est idiot et cela gâche mon plaisir.

Alors le running et moi, c’est « je t’aime, moi non plus ». Parfois je ne vais plus y aller pendant 3 mois et ensuite j’enchaînerai les sorties pendant plusieurs semaines. C’est imprévisible. Mais au final, l’envie revient toujours. Car cette sensation pendant la course est indescriptible.

Pourtant, quel sport ingrat ! On s’arrête quelques semaines et on a l’impression de devoir tout reprendre à zéro… Heureusement que les muscles ont une mémoire et que la foulée revient vite !

Pratiquer le fitness

Le fitness, ça va et ça vient.

Clairement, ce n’est pas ma passion. Tout simplement parce que je m’ennuie : faire 40 squats, cela me semble tellement LONG. Alors forcément, si je m’ennuie, je ne prends pas de plaisir, et donc je n’ai pas envie de recommencer.

L’amoureux, passionné de crossfit, me fait de séances sur mesure : courtes et efficaces, où les exercices s’enchaînent pour varier les plaisirs. Malgré tout, je finis toujours par me lasser un peu…

Il m’arrive de temps en temps d’avoir une étincelle de motivation et où je réclame une séance de pur fitness, histoire de bien me défouler ! Mais ce n’est pas un sport que je pratique régulièrement.

Si l’envie est présente, alors je m’y attelle de bon cœur ! Sinon, c’est au gré de ma motivation… Tout en gardant à l’esprit qu’un minimum de renforcement musculaire est indispensable pour ne pas se blesser, notamment dans ma pratique du running ! Tout se rejoint et se complète finalement.

 

Au final, ma relation au sport c’est vraiment une histoire de plaisir.

Je n’ai aucun projet de compétition, de courses ou quoi que ce soit… Je fais cela uniquement pour moi : ma santé, mon bien-être, mon équilibre… J’écoute mon corps, ses envies et ses limites, et j’essaie d’y répondre au maximum. C’est toujours un dépassement de soi, en respectant ma fatigue et mes fragilités.

Je sais bien que je ne serai jamais une compétitrice acharnée, cela m’importe peu… Mes progrès n’appartiennent qu’à moi, mes objectifs me sont propres et tout ce sport je le pratique uniquement pour MON plaisir.

 

 

***

Et vous, quelle est votre relation au sport ?

***

 

10 commentaires

  • celine

    Petite je faisais de la dance mais après plus rien sauf dans mes études; mais depuis un an je me suis mise au fitness et j’adore! Les changements sont venus avec sur mon corps et surtout ça me permet de me détendre 🙂

    des bisous ❤️

  • Bordelaise by Mimi

    Hello,
    comment vas tu? Quand j’étais enfant et ado, je détestais le sport à l’école, mais je faisais de la gym et de la danse (hip hop) à coté car c’était deux sports que j’aimais bien. Aujourd’hui avec le travail j’ai du mal à garder un rythme et à en faire de manière continue donc c’est par phase. Et par plaisir avant tout 🙂 Merci en tout cas de partager ton ressenti avec nous 🙂
    Bisous
    Mimi

  • Le petit monde de NatieAK

    Coucou,
    J’ai la même relation avec le sport : gamine, j’ai détesté le sport à l’école.
    J’ai commencé à en faire parce qu’il le faut bien, pour s’entretenir : je suis plus fitness/cardio, c’est ce qui me correspond plus. J’ai essayé avant les cours en groupe mais ce n’est pas fait pour moi. Je veux choisir le jour et l’heure, ça me motive plus que le côté obligation de la séance. ^^
    Bises

  • Petite Ombre

    mais je te trouve très sportive en fait! moi je suis une mémère à côté. Je fais un peu de yoga mais pas assez à mon gout.. je pense faire ça correctement une fois que tous mes enfants seront scolarisés et que j’aurais plus de temps pour moi!
    Par contre le truc que je déteste par dessus tout c’est courir! Ah non je peux pas, c’est mort lol. Je préfères enchainer les longueurs à la piscine plutôt que de courir même deux mètres lol!
    Mais tu as raison il faut que le sport soit un plaisir, sinon ça perd son intérêt je pense…. Se forcer à faire du sport il y a rien de pire!

    • Cécile Dorémus

      C’est clair qu’il faut avoir du temps à consacrer au sport… Je n’ai pas d’enfants, ça aide ! 😉
      C’est drôle car moi je déteste la natation au contraire, ah ah ! Je m’ennuie profondément à la piscine, alors qu’avec la course j’ai le paysage qui défile et la musique dans les oreilles… 😉

  • Camille

    Coucou,
    Très intéressant ton article. Je fais du sport depuis toute petite et j’ai dû mal à m’en passer pendant 1 semaine. J’ai d’ailleurs aussi tendance à culpabiliser quand j’en fait qu’une fois par semaine. Finalement, j’ai préféré me laisser des moments de libre dans la semaine consacrés au sport plutôt que de les caser.
    En tout cas, c’est très bien pour toi que le sport soit un plaisir. C’est important d’en faire pour se sentir bien et parce qu’on en a envie.
    Belle journée,
    Camille 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *