Coucher de soleil avant l'orage.
Un peu de joie

6 raisons de sourire #4

Me revoilà pour clôturer cette dernière semaine de confinement et vous lister quelques gratitudes qui ont bercé ces derniers jours.

 

Étrangement, ce « retour à la normale » est plutôt source d’angoisse de mon côté… Je crains l’Après. Une seconde vague, un désastre écologique alors que la planète se régénérait doucement, des comportements excessifs… Croisons les doigts pour que cette crise se termine enfin et nous donne envie de nous tourner vers un mode de vie plus sain, responsable et éthique.

En attendant, haut les cœurs : concentrons-nous sur nos petits bonheurs !

 

1. Compote pomme/cannelle :

Ramequins de compote de pommes à la cannelle.

Les plaisirs les plus simples, sont les meilleurs ! Je n’ai pas de grande passion pour la cuisine, à vrai dire moins j’y passe de temps et mieux je me porte. Mais de temps en temps, j’aime nous concocter des petites douceurs. Cette semaine, nous avons eu le droit à de la compote de pommes, saupoudrée de cannelle. Un délice pour les papilles !

C’est tellement simple, rapide et facile à faire… Surtout, bien meilleure que celle que l’on achète en grande surface, que ce soit du point de vue du goût ou des ingrédients ! Je découpe 3 pommes (pour 2 personnes) en petits morceaux, je les mets dans une casserole avec quelques pincées de cannelle et un peu de beurre végétal. Je laisse cuire tranquillement 15/20 minutes à feu doux, avec un couvercle et il n’y a plus qu’à déguster ! Un petit dessert ou un goûter tout simple qui ravira les plus gourmands !

 

2. Première robe jambes nues de 2020 :

Robe naf-naf sur le balcon.

Comme on dit : en mai, fais ce qu’il te plaît ! Bon, cela ne s’applique pas en période de confinement ou de distance sociale… En revanche, en terme de températures on est en plein dedans ! Peut-être que ça fait déjà bien longtemps que les robes d’été sont de sortie par chez vous, mais je suis de nature frileuse ! Quelle joie de ressortir mes robes adorées et de sentir les rayons du soleil caresser mes jambes…

C’est parti les amis : la saison des robes d’été est officiellement ouverte !

 

3. Mail de mon éditrice :

 

Je me demande si on s’habitue à recevoir un mail de son éditeur… Est-ce que Stephen King continue de trépigner d’impatience et de sauter de joie à chaque fois qu’il a des nouvelles de sa maison d’édition ?

Quoi qu’il en soit, dès que je vois le nom de mon éditrice s’afficher dans ma boîte mail : je ne suis que joie. Donc cette semaine, le texte de mon tome 1 est officiellement parti en correction ! C’est le début d’une nouvelle aventure et il va falloir se remettre au boulot ! J’ai tellement hâte !

 

4. Le ciel avant l’orage :

Les nuages avant l'orage.

Comme je vous le disais, les températures de la semaine ont été clémentes et les journées ensoleillées. Et nous avons eu droit à 2 orages ! Ce qui est très rare dans mon petit bord de mer vendéen ! En 2 ans, nous n’avions connu qu’un seul et unique orange… Donc là, 2 dans la même semaine, c’était le jackpot ! Car oui, il faut savoir que j’adore l’orage… J’adore l’air particulièrement lourd qui le précède, le ciel qui se teint de noir petit à petit et les grondements lointains qui se rapprochent peu à peu. J’aime cette ambiance de fin du monde, que je trouve follement inspirante. Les éclairs qui déchirent soudain le ciel sont si beaux, puissants et éphémères.

Bon, je suis une grande fan de l’orage mais je le crains aussi. Je suis bien contente de l’observer à l’abri de mon petit chez-moi mais si j’étais bloquée en forêt ou en montagne, je ne ferais pas la maligne ! Il ne faut jamais plaisanter avec les éléments… Mes loulous le sentent bien : Muska tremble comme une feuille à chaque coup de tonnerre, et Natsu vient se blottir dans nos bras. Eux sont bien contents qu’il n’y ait pas beaucoup d’épisodes orageux dans la région !

 

5. Nouvelle posture de yoga :

Bébé grand écart volant.

Je continue la pratique quotidienne du yoga pendant ce confinement. J’adore me rendre compte de mes réussites continuelles et en même temps de l’immense marge de progression qu’il me reste encore à accomplir. Cela force à l’humilité.

Et pour s’améliorer, il n’y a pas de secret : la pratique, la pratique, la pratique.

Je réalise ici un bébé « grand écart volant » : la posture finale sera atteinte quand je serai capable de tendre la jambe qui reste pour l’instant pliée. Mais quel plaisir de voir que mes petits bras sont capables de supporter ce genre de posture et que j’ai su trouver le point d’équilibre nécessaire à sa tenue. Ah, que ferions-nous sans les endorphines post-séance de sport ?

 

6. L’appel d’Hélène :

 

Il y a pile une semaine, j’ai passé plus d’une heure au téléphone avec ma sœur : à parler de la reprise du boulot, de l’avenir incertain, de cette épidémie mondiale… Mais aussi de sujets plus légers : la mode éthique, nos astuces zéro déchet et nos activités du moment. Une heure qui a filé à toute allure et qui m’a laissé le sourire pour le reste de la journée…

Et aujourd’hui, quelques minutes à peine avant de commencer à rédiger cet article, elle m’envoie : « on a hâte de lire les petits bonheurs de la semaine ! » Rien n’aurait pu me faire plus plaisir… Je suis impatiente de te retrouver ma sœurette ! ♥

 

***

Et vous, quels ont été vos petits bonheurs de la semaine ?

***

12 commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *