Coton démaquillant lavable de chez ManaMani pour une démarche zéro déchet.
Se mettre au vert

Zéro déchet : les cotons démaquillants lavables

Cela fait plus de 2 ans que j’avance progressivement sur le chemin du zéro déchet.

 

Mon premier pas aura été d’investir dans un kit de cotons démaquillants lavables. J’ai choisi celui de chez ManaMani. J’aime beaucoup cette marque, qui nous accompagne tout en douceur dans cette démarche du zéro déchet. Leur but est de ne pas bouleverser nos habitudes pour une transition simple et tranquille, tout en nous permettant de réduire nos déchets. C’est une marque qui produit en France, de façon éthique et tous leurs produits ont une composition irréprochable.

Leurs kits sont composés de 15 carrés démaquillants en Tencel (fibre extraite de l’eucalyptus) certifié OEKOTEX. Moi qui ai la peau fragile, je les trouve vraiment très doux. J’ai ceux de couleur blanche, mais il me semble qu’ils sont désormais proposés en gris perle. Car effectivement, au fil des utilisations et des lavages, ils perdent de leur blancheur.

Après, il est tout à fait possible de frotter les grosses taches avec du savon de Marseille avant le lavage, ce que je ne fais jamais… Je ne suis donc pas le meilleur exemple ! De même, on peut facilement raviver leur couleur blanche en les plongeant toute une nuit dans de l’eau chaude avec 2 cuillères de percarbonate de soude.

Pochon à coton démaquillant et filet lavable pour une démarche zéro déchet.

Le kit comprend également un pochon en lin bio français, avec une jolie bande décorative. Il y a une fente en dessous pour pouvoir saisir nos cotons facilement. On a également un filet de lavage en coton qui se place dans le pochon. Du coup c’est hyper simple : on prend le coton à travers la fente, on se démaquille et on le remet dans le filet de lavage. Ni vu, ni connu !

Personnellement, je les lave une fois qu’il y a 8 carrés dans le filet. Je les mets en machine à 30 degrés. Cela fait près de 2 ans maintenant, et ils tiennent très bien le coup !

Concernant ma routine démaquillage, j’utilise l’huile démaquillante de La Canopée. Je me maquille peu : uniquement les yeux avec des produits à la composition la plus naturelle possible, et je mets très peu de fond de teint. Du coup, au départ je me contentais de mouiller mes carrés démaquillants et de les frotter sur ma peau. Bon a priori, ce n’est pas l’idéal… J’ai donc investi dans une huile démaquillante et je me suis tournée tout naturellement vers ma marque de cosmétiques favorite : La Canopée. Une marque dont j’aurai l’occasion de vous parler plus en détails, mais qui est : naturelle, cruelty-free, éthique, made in France et avec des produits à la composition irréprochable. Bref, je suis conquise !

Huile démaquillante La Canopée à la composition naturelle, éthique et green.

L’huile que j’ai choisie est idéale pour les peaux sensibles et ne pique pas les yeux ! Si vous regardez bien, on voit même les fleurs de Camomille infuser dans l’huile. L’odeur est très légère, on sent vraiment le côté naturel. En revanche, elle n’est pas zéro déchet pour le coup et le contenant est en plastique (même si le packaging est 100% recyclable)… Si vous connaissez un démaquillant solide, doux, éthique et efficace à tester, je suis preneuse !

J’en mets une noisette dans la main, je frotte légèrement et passe les mains sur mon visage. Je masse en douceur avec mes doigts, en passant bien sur les zones à démaquiller pour enlever toutes les impuretés. Ensuite, je mouille mon carré lavable et le passe sur mon visage pour enlever les résidus d’huile. Ma peau est démaquillée et toute douce !

Kit de cotons lavables pour se démaquiller de chez Mana Mani.

En bref, si vous avez envie de vous lancer dans le zéro déchet, je vous conseille vivement de commencer par les cotons démaquillants lavables.

Non seulement c’est économique pour vous (vous n’aurez plus de cotons jetables à acheter) mais c’est également écologique : une personne qui se démaquille tous les soirs pendant 5 ans produira plus de 5kg de coton à jeter (+ leurs emballages), ce qui est énorme. De même, pour produire ces 5kg de coton, on utilisera 28 000 litres d’eau… Contre moins d’un litre pour créer notre kit de carrés démaquillants lavables. La différence est phénoménale !

Ce petit geste tout simple sera bénéfique pour vos économies, votre santé (le coton jetable peut avoir subi de nombreux traitements toxiques avant d’arriver jusqu’à vous) et pour la planète… Alors n’hésitez plus !

 

***

Et vous, êtes-vous déjà passés aux carrés démaquillants lavables ? Avez-vous une marque zéro déchet fétiche ?

***

 

6 commentaires

  • Amandine

    Je suis aussi passée aux cotons démaquillant lavables il y a environ un an. Bien que je me maquille très peu, une ou deux fois par mois hahaha. Je m’en sert pour me laver le visage le soir par exemple avec juste de l’eau et le matin avant de mettre ma crème. j’ai directement été conquise plus besoin de penser à racheter des cotons! Et un petit pas en avant pour moins de déchets.

    • Cécile Dorémus

      C’est un super geste et une très bonne utilisation ! Même quand on ne se maquille pas, il faut se nettoyer le visage 🙂 Et tu as raison, c’est un geste tout simple pour réduire ses déchets et souvent le premier ! Chaque geste compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *