Livres Harry Potter illustrés par Jim Kay.
À l'heure du thé

Je relis les Harry Potter : la version illustrée par Jim Kay

Il est sans doute inutile de vous faire un long discours sur le succès planétaire des livres Harry Potter, écrits par la talentueuse J. K. Rowling.

 

Ces romans ont bercé mon adolescence et comme beaucoup d’entre vous, j’ai eu l’impression de grandir auprès d’Hermione, Ron et Harry. Cela dit, depuis cette période, je n’avais jamais ressenti le besoin de les lire à nouveau. En revanche, nous revisionnons les films avec grand plaisir chaque automne, sous un plaid bien chaud et une tisane à la main. Un vrai petit rituel cocooning quand les jours se mettent à raccourcir et que les températures sont en chute libre à l’extérieur.  Mais les livres, quant à eux, sont restés de nombreuses années chez mes parents, comme perdus dans l’oubli.

Et puis en octobre dernier, je suis tombée sur la couverture du tome 1 À l’école des sorciers, illustrée par Jim Kay.

Comment vous dire ? Ce fut un émerveillement  total et soudain. Les dessins sont sublimes, poétiques et extrêmement détaillés. On ressent l’univers de Jim Kay, qui ne s’est pas laissé influencer par les films. Il a vraiment su nous partager sa propre représentation de l’ambiance et des personnages d’Harry Potter.

 

Noël approchant, j’ai résisté à la tentation de les acheter immédiatement et me suis contentée de partager mon amour pour cette version illustrée à mes proches… Et le soir de Noël, BINGO : ces magnifiques livres m’attendaient sous le sapin.

Depuis janvier, je redécouvre donc avec délectation les Harry Potter. J’ai été ébahie par l’histoire, tellement plus complète et travaillée que dans les films. C’était évident, me direz-vous, mais avec le temps j’avais totalement oublié ce détail. J. K. Rowling écrit merveilleusement bien et je me suis surprise à dévorer ses livres à la vitesse de la lumière. J’ai même l’impression d’apprécier cette lecture encore plus maintenant, que lorsque j’étais adolescente… Lire et relire les Harry Potter, cela vaut vraiment le coup !

 

Illustration de Jim Kay dans Harry Potter

Pour ce qui est des illustrations à l’intérieur des pages… Parfaites.

Je n’ai pas d’autres mots. Les dessins sont d’une beauté à couper le souffle et je trouve que cela rajoute vraiment une plus-value aux écrits. Le petit brin de poésie qui me manquait, peut-être ?

Il n’y a pas d’illustrations à chaque page, on ne se sent pas envahi par les dessins. Parfois, c’est simplement une question de couleur ou d’un petit détail caché dans un coin… Selon moi, c’est dosé à la perfection.

Néanmoins, il semblerait que plusieurs lecteurs aient été déçus par le tome 3 Le prisonnier d’Azkaban, qui manque un tantinet d’illustrations par rapport aux 2 premiers tomes, c’est vrai. Du coup, Jim Kay a pris la décision de prendre plus de temps pour illustrer convenablement les tomes restants, à savoir au minimum 2 ans par tome. Décision d’autant plus compréhensible que plus l’histoire avance, plus les tomes sont épais, donc plus il y a de travail !

Sachant que le tome 4 La coupe de feu, est sorti en novembre 2019, il va falloir prendre notre mal en patience pour les 3 derniers tomes… C’est le petit bémol de cette version : attendre au minimum encore 6 ans avant d’obtenir la collection complète… Mais croyez-moi, cela vaut le coup !

La version illustrée par Jim Kay n’a pas rogné les textes, nous sommes évidemment sur la version complète d’Harry Potter. Du coup, deuxième petit bémol : afin de mettre en valeur les dessins, les livres sont grands et donc lourds. Cela ne m’a pas gênée outre mesure, mais je préfère le préciser pour éviter les mauvaises surprises.

 

Harry Potter illustré par Jim Kay

Étant donné que j’étais lancée dans la relecture des Harry Potter, je n’ai pas voulu m’arrêter au tome 4. J’ai donc demandé à ma gentille maman de m’apporter les 3 derniers tomes, pour pouvoir finir la série !

Très honnêtement, le changement a été brutal. J’ai eu beaucoup plus de mal à rentrer dans le tome 5  L’ordre du Phénix, sans l’univers de Jim Kay. Bon, L’ordre du Phénix a toujours été le tome que j’aimais le moins, ce qui n’a pas dû aider… Mais quand même, les merveilleuses illustrations permettent vraiment de s’immerger dans le monde d’Harry Potter et de se laisser totalement happer par cet univers grandiose.

Pour la petite anecdote, mon tome préféré a toujours été le 3e Le prisonnier d’Azkaban (aussi bien le livre que le film). Je trouve le scénario original, subtil et surprenant, on a droit à plein de créatures magiques, insolites et magnifiques, la visite du village de Pré-au-Lard fait rêver et j’ai toujours été une grande fan du personnage de Sirius… Bien que mon grand chouchou soit indubitablement : Dumbledore, comment ne pas l’aimer ?

 

Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban

En bref, la version illustrée d’Harry Potter par Jim Kay a comblé toutes mes attentes. J’achèterai sans hésiter les 3 tomes manquants dès leur sortie dans les rayons. Je suis absolument conquise par l’univers que l’illustrateur a su créer et ses dessins ont réussi à me toucher tout particulièrement.

Évidemment, si vous n’avez jamais lu les Harry Potter et que vous vous êtes contentés des films, je n’ai qu’une chose à vous dire : vous ne savez pas tous les détails que vous manquez ! Courez acheter les romans, vous vous régalerez, c’est une certitude !

Et si vous les avez lus il y a longtemps, faites-moi confiance : même une fois adulte, nous rentrons toujours avec la même délectation qu’à l’époque dans cet univers magique et fascinant.

 

***

Avez-vous lu les Harry Potter ? Connaissiez-vous la version illustrée par Jim Kay ?

***

 

 

16 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *